Accueil au restaurant : dans la peau des touristes

Les touristes étrangers souhaitent être initiés à l’art de vivre à la française quand ils vont au restaurant : dialoguer davantage avec le personnel, en savoir plus sur le vin et les plats qu’on leur propose… C’est ce qui découle d’une étude menée à Rennes School of Business. L’accueil des familles est également un point à améliorer, comparé aux autres pays.

Les touristes aimeraient davantage d’explications et de conseils, que les restaurateurs prennent le temps de leur faire découvrir les caractéristiques d’un vin, qu’ils leur enseignent l’histoire d’un plat régional…
Il y a un écart important entre les désirs et les expériences réellement vécues dans les restaurants. C’est ce que nous apprend une enquête ethnographique menée par Sheila Matson-Barkata et Philippe Robert-Demontrond, chercheurs à Rennes School of Business. “Les restaurants sont un point de contact culturel avec les touristes étrangers, c’est une porte d’entrée pour mieux connaître le pays “, explique Sheila Matson, qui constate pourtant que les professionnels de la restauration ne prennent pas toujours le temps d’échanger avec les touristes étrangers. “Les touristes sont demandeurs d’un accompagnement à la culture française, explique-t-elle. Ils sont nombreux à admirer notre art de vivre, et seraient heureux de bénéficier d’une initiation à ses codes “.
Leur étude montre que les touristes aimeraient davantage d’explications et de conseils, que les restaurateurs prennent le temps de leur faire découvrir les caractéristiques d’un vin, qu’ils leur enseignent l’histoire d’un plat régional, leurs divulguent l’origine d’un produit local, pourquoi pas, même, les orientent vers des producteurs locaux… “L’expérience vécue à table est culinaire mais aussi très largement émotionnelle, culturelle et sociale. Tous ces points doivent être pris en compte si on veut que cette expérience reste gravée dans les mémoires “, confie la chercheuse.
Pour aider les professionnels, Sheila Matson préconise par exemple de mettre à disposition, au sein des restaurants, des livrets et jeux bilingues à destination des enfants pour les aider à décrypter les menus français.
Mieux accueillir les familles 
De manière générale, l’accueil des familles gagnerait à être amélioré. C’est ce qui ressort aussi de cette étude. Les Britanniques, et les Anglo-saxons de manière générale, amènent leurs enfants au restaurant en France surtout pour leur transmettre les codes des repas à la française avec des repas longs qu’ils n’ont pas l’habitude de partager chez eux.
Mais de nombreux obstacles se présentent à ces familles, surtout quand elles maîtrisent mal le français, pour faire réchauffer un biberon, ou changer un bébé, par exemple. La présence de chaises hautes n’est pas non plus banalisée. Et on trouve rarement à disposition un coin jeu pour les enfants, regrettent bon nombre de participants à l’enquête.
Les restaurants sont pourtant des lieux privilégiés de rencontres en famille, des lieux où se fabriquent des souvenirs, envoyés ensuite sur les réseaux sociaux…

 

L’Hôtellerie-Restauration